Catégories
Médecine Alternative

Une ferme familiale du Maine n'a pas pu survivre après la fermeture des restaurants – jusqu'à ce que les voisins se présentent

Par Judy Cole, Good News Network

En 1996, les agriculteurs biologiques Ralph et Lisa Turner ont lancé Laughing Stock Farm sur un cinquième d'acre à Freeport, dans le Maine. Les essais et erreurs ont finalement abouti au succès, à une clientèle stable et à 12 acres et demi de plus.

«Nos produits de qualité, associés à votre engagement à acheter des légumes frais locaux, ont fait de notre entreprise une ferme familiale durable qui pourra vous servir pendant des années», déclare fièrement leur site Web.

Lorsque la pandémie a frappé l'année dernière, alors que les fournisseurs des restaurants de la région de Portland ont été contraints de fermer, cet avenir semblait très menacé. Leur principale source de revenus avait soudainement disparu. Laissés derrière, huit serres débordantes plus 10 tonnes de légumes en entrepôt frigorifique d'approvisionnement – et aucune demande.

Aucune vente se traduit par un flux de trésorerie nul.

Avec de l’argent déjà investi dans des produits qu’ils ne pouvaient pas vendre, une perte semblait inévitable et ne serait même qu’une chimère. Mais plutôt que d'abandonner la récolte, les Turners, qui sont tous deux des ingénieurs qualifiés, sont retournés au tableau noir et ont élaboré un plan B.

Laughing Stock Farm / Facebook

Le couple a ouvert un stand de ferme, vendant des produits pré-emballés à 3 $ la pop, et a envoyé un message via le bulletin de leur entreprise.

«Nous avons emballé des choses comme si nous allions recevoir peut-être 10 personnes par jour», a déclaré Lisa Le New York Times.

Nous l'avons envoyé à probablement 450 adresses e-mail, puis les gens ont commencé à le partager, à le partager et à le partager. Le premier jour, c'était comme, wow, il y avait beaucoup de monde… Les œufs volaient d'ici… Nous avons traversé 130 douzaines d'œufs en deux jours et demi. C'était insensé.

Réalisant qu'ils étaient sur quelque chose, Lisa a contacté un éleveur de boeuf local et a organisé une livraison. Elle dit que les clients réclamant du steak à gauche et à droite, la livraison initiale de 40 livres n'a même jamais été au congélateur.

PDF GRATUIT: 10 meilleurs livres pour survivre aux pénuries alimentaires et aux famines

Plus étonnant encore, les clients ont commencé à laisser des pourboires généreux de gens qui voulaient montrer leur soutien et garder la ferme solvable jusqu'à la prochaine saison de plantation.

Lisa a comparé l'expérience à la scène culminante du classique de Noël de Frank Capra en 1946 C'est une vie magnifique quand un défilé de citadins reconnaissants se présente pour doucher George Bailey (joué par Jimmy Stewart) avec suffisamment d'argent pour empêcher sa société bien-aimée de construction et de prêt de faire faillite.

En fin de compte, les Turners n’ont pas fait un énorme profit, mais ils ont pu se maintenir financièrement dans le noir. Au cours de l'année à venir, ils ont fait pivoter leur modèle commercial. En plus de cultiver et de vendre leurs propres récoltes, ils gèreront un magasin à la ferme proposant leurs propres produits biologiques ainsi que des produits d'autres distributeurs locaux de viande et de produits laitiers.

Bien qu’ils ne puissent pas être sûrs de réussir dans leur nouvelle entreprise, ils ont des raisons d’espérer prudemment. De tous les Noëls qu'elle a vécu, celui qui vient de passer a vraiment mis les choses en perspective pour Lisa. Le soutien et la gentillesse qu'elle et son mari ont reçus d'amis et d'étrangers étaient à la fois une bénédiction et une affirmation.

«Il y a beaucoup de raisons d'être reconnaissantes», a déclaré Lisa. "Et c'est un antidote à la peur."


Good News Network vise à être un antidote au barrage de négativité vécu dans les médias grand public.

Depuis ses débuts, le site Web a été un centre d'échange pour la collecte et la diffusion de nouvelles positives du monde entier, confirmant ce que les gens savent déjà – que les bonnes nouvelles elles-mêmes ne sont pas rares; la diffusion de celui-ci est.

www.goodnewsnetwork.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *