Catégories
Médecine Alternative

La musique rétablit l'excitation propriospinale pendant la locomotion cérébrale.

PMID:

Neurosci Syst avant. 2020; 14: 17. En ligne du 9 avril 2020. PMID: 32327977

Titre du résumé:

La musique rétablit l'excitation propriospinale pendant la locomotion cérébrale.

Abstrait:

La thérapie musicale pour la rééducation induit une neuromodulation au niveau du cerveau et améliore la récupération fonctionnelle. Dans ce contexte, la rythmicité musicale améliore la démarche post-AVC. De plus, un distracteur externe aide également les patients victimes d'AVC à améliorer la locomotion. Nous avons soulevé la question de savoir si la musique à tempo irrégulier (musique arythmique) et son éventuelle influence sur l'attention induiraient une neuromodulation et amélioreraient la démarche post-AVC. Nous avons testé la neuromodulation induite par la musique au niveau d'un réflexe propriospinal, connu pour être particulièrement impliqué dans le contrôle de la locomotion stabilisée; après un AVC, le réflexe est renforcé du côté hémiparétique. L'étude a été menée chez 12 patients post-AVC et 12 témoins. L'EMG du quadriceps a été conditionné par une stimulation électrique du nerf péronier commun, qui produit une facilitation biphasique sur l'EMG, reflétant le niveau d'activité du réflexe propriospinal entre les dorsiflexeurs de la cheville et les quadriceps (réflexe CPQ). Le réflexe CPQ a été testé pendant la locomotion sur tapis roulant à la vitesse préférée de chaque individu, dans 3 conditions alternées au hasard: sans musique vs 2 pistes de musique arythmique, y compris une mélodie agréable et des sons électroniques aléatoires désagréables (AES); des paramètres biomécaniques et physiologiques ont également été étudiés. Le réflexe CPQ était significativement plus grand chez les patients pendant la marche sans son, par rapport aux témoins. Pendant la marche avec de la musique, quel que soit le thème, il n'y avait plus de différence entre les groupes. Chez les témoins, la musique n'a eu aucune influence sur la taille du réflexe CPQ. Chez les patients, le réflexe CPQ était significativement plus important lors de la marche sans son que lors de l'écoute de la mélodie ou de l'AES. Aucune différence significative n'a été révélée concernant les paramètres biomécaniques et physiologiques dans les deux groupes. L'écoute de musique arythmique module l'excitabilité de la colonne vertébrale pendant la marche post-AVC, rétablissant l'activité réflexe CPQ à la normalité. La plasticité ne s'est pas accompagnée d'une nette amélioration des paramètres de démarche, mais les patients ont indiqué préférer marcher avec de la musique plutôt que sans. Le rôle de la musique comme centre d'attention externe est discuté. Cette étude a montré que la musique peut moduler le réseau neuronal propriospinal particulièrement impliqué dans le contrôle de la marche lors de la première séance d'entraînement. On suppose que la répétition pourrait aider à consolider la plasticité et contribuerait à la récupération de la marche après un AVC.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *